Épopée matinale

Mercredi 4 octobre, 6ème jour de mon traitement contre la salmonellose. Réveillé à 5h du matin, je glande sur la terrasse en attendant le lever du soleil. Je l’espère magnifique, et lorsque vers 6h45 les premières lueurs rouges pointent, je me décide à descendre vers la plage. A peine habillé, mais déterminé comme si je me rendis à un examen, je file droit vers le fond de la crique. Pendant 20 minutes j’attends, j’ajuste mes réglages et prends quelques clichés. Le ciel rouge est encore sombre, mais présage d’un beau spectacle. Rien d’incroyable cependant, me dis-je. A tort.

antes del dia
Je ne sais pas quelle heure il est, j’hésite à rentrer, les moustiques se déchaînent. Le ciel s’éclaircit, je l’immortalise fièrement. Finalement, quelque chose bouge, un changement, l’aurore cède face au soleil. Je m’excite alors que chaque instant compte : l’astre va poindre à l’horizon. Tout s’accélère, les moustiques m’arrachent un rire nerveux de douleur : alors qu’ils sont des dizaines sur mes membres dénudés, je préfère immortaliser qu’occire.

por la playa

Enfin, le soleil franchit la ligne. Il est là, rouge et flambant au-dessus de la mer. J’en pleurerais si j’eus le temps, mais je cours déjà dans tous les sens en me tapant les bras puis les jambes, puis les bras encore. Je cherche le meilleur angle, que dis-je, je cherche chaque angle possible ! Tout est beau, la lumière est chaude et mon esprit n’est qu’un vaste capteur laissant filtrer cette douceur.

amanecer en la playa
Quand enfin le soleil est trop haut pour que je puisse encore photographier, mon adrénaline retombe. J’ai mal. Mes bras, mes jambes, sont boursouflés et douloureux. J’arrache un moustique de mon front, puis un autre de ma joue. Ils sont gros, le festin fut exceptionnel ! Les démangeaisons, que je ne récents pas tant les piqûres se touchent sur mon corps, me poussent à agir : je me déshabille et me jette dans la mer, pour apaiser mon corps tandis que mon esprit se relâche. Épuisé, je laisse les vagues me ramener vers le rivage où mon appareil photo porte en lui le fruit de mes efforts.

amanecer en el arbol

Share your feeling =)